Quick Book

Walter Sickert, portrait d’une ville

Dès le 25 juin et jusqu’au 25 septembre, se déroule à Dieppe l’exposition Sickert, dans le cadre de « Normandie Impressionniste ». Evénement majeur de l’été, il n’y a pas d’excuse pour passer à côté.


Qui est Sickert ?

Né à Munich, en Allemagne, d’une mère anglaise et d’un père danois, le peintre anglais Walter Sickert est l’un des pionniers des impressionnistes. Comme tous les peintres de ce mouvement, il porta beaucoup d’intérêt à la Normandie, et notamment à Dieppe., où il a habité durant de longues années. C’est à la fin du 19ème qu’il commence à se faire un nom dans le monde de la peinture. Ami d’Auguste John, Lucien Pissaro et d’Edgar Degas, c’est bien entouré que le peintre évolue.
Aujourd’hui exposé entre autre à New York, à la National Gallery, le British Museum, Walter Sickert demeure peu connu et sous-estimé malgré ses innovations artistiques.


Qu’a-t’il peint ?

Sickert est considéré comme un artiste majeur de la peinture avant-gardiste britannique. A travers ses diverses périodes artistiques, il a pu acquérir une certaine notoriété.
Travaillant initialement sur des œuvres représentants la vie quotidienne anglaise puis sur des portraits, il s’attarda par la suite sur des paysages anglais et dieppois.
Amateur de scènes sombres, personne n’a pu reproduire aussi précisément des scènes de meurtre que Sickert. Sa fameuse peinture « le meurtre de Camden Town » a ainsi suscité de nombreux questionnements sur son innocence.
Lucian Freud, célèbre psychologue, a d’ailleurs analysé le comportement étrange de l’artiste. Sickert s’est même fait passer pour Jack l’Eventreur ! Ce trouble de la personnalité révélé chez le peintre serait dû à son enfance brisée, que l’on retrouve dans de nombreuses ambiances de ses tableaux.
La complexité et le côté sombre de ce personnage se remarquent par ses peintures sombres et mélancoliques, qui suscitent pourtant beaucoup d’émotions.  A travers ses œuvres, nous pouvons ressentir sa douleur, son mal-être mais aussi son bonheur et ce qu’il affectionne.
Amoureux de la vie urbaine, c’est à partir d’une collection de 300 de ses œuvres sur Dieppe et sa région que la ville a sélectionné les peintures de l’exposition.
Parmi les nombreuses toiles, nous pouvons retrouver « Dieppe, la darse », le « Café of the Courts » « L’église Saint-Jacques, façade au soleil couchant »,  qui immortalisent une époque phare de l’histoire Dieppoise.

L’exposition en elle-même


La Normandie a été très marquée par les impressionnistes qui l’ont peint sous tous ses angles. Les impressionnistes étant amoureux de Rouen, de Giverny et de Dieppe, les nombreuses toiles ont fait le tour du monde.
Fiers de notre patrimoine, c’est une occasion que nous n’allons pas manquer et nous vous invitons à partager avec nous cette rencontre culturelle qui montre l’évolution de la ville de Dieppe.   
Que vous soyez passionnés d’art ou simples amateurs, nous vous recommandons vivement cette exposition mettant la ville de Dieppe sous le feu des projecteurs.
C’est le moment idéal pour se faire une virée dieppoise et découvrir Walter Sickert, artiste incompris mais doté d’un incroyable talent. C’est l’occasion de confronter l’architecture et les activités humaines avec celles d’aujourd’hui… mais une chose est certaine, l’âme dieppoise n’a toujours pas changé.

Plus d'informations sur l'exposition ici