Tiphanya la curieuse

Tiphanya du blog Avenue Reine Mathilde

Pouvez-vous vous décrire en quelques mots ainsi que votre vie familiale ?

"Je m’appelle Tiphanya et je suis la maman de Nine (un pseudo), âgée de 5 ans. Nous vivons avec son papa et donc mon amoureux en Alsace depuis trois ans."

Depuis combien de temps tenez-vous un blog ?

"J’ai lancé mon blog Avenue Reine Mathilde en 2009, mais je blogue régulièrement depuis 2006. J’adore le partage que ça permet, les liens qui se tissent, les personnes avec qui on discute et que j’ai fini par rencontrer. J’ai commencé par partager mes récits de voyageuse solo, puis de voyageuse enceinte et maintenant de voyageuse en famille. C’est finalement un blog très évolutif !"

Qu’est-ce qui vous plaît dans le fait de voyager ?

"Je suis une curieuse des gens et des cultures. Les monuments et les langues étrangères peuvent être découverts dans les livres (même si rien ne vaut de les voir en vrai ou de les écouter dans la rue). Mais personne ne vous dit à quoi ressemble le quotidien d’une famille au Kirghizstan. Aucun livre ne prend la peine de vous dire qu’à l’entrée des supermarchés en Sicile il y a des personnes qui rangent votre caddie en échange d’une pièce. Du coup, je suis une voyageuse lente. Aujourd’hui il est tendance de parler de slow travel, mais cela fait des années que je me déplace ainsi, à mon propre rythme. Et j’adore ça."

Qu’est-ce que ça vous apporte de voyager avec vos enfants ? Et qu’est-ce que cela leur apporte ?

"Très égoïstement, dans mon envie de comprendre la vie des autres, ma fille est un magnifique sésame. Le parc est un lieu d’observation magnifique et en tant qu’étranger/touriste il y a toujours quelqu’un qui vient nous saluer. Encore faut-il comprendre à quelle heure les autres familles s’y trouvent. Mais il n’y a pas qu’au parc que les échanges naissent. Avec un enfant, encore plus avec un bébé, les gens vous abordent plus spontanément. Ils n’osent pas toujours vous parler, mais ils s’adressent à l’enfant et hop, la discussion peut débuter. Pour ma fille, je pense, j’espère même, qu’elle y gagne une plus grande curiosité et compréhension du monde. Et de là, je lui souhaite que cette compréhension débouche sur le respect de l’Autre."

 

Au cours de vos voyages, avez-vous découvert de nouvelles façons de fêter la fête des mères ?

"Je n’ai pas découvert de coutumes particulièrement liées à la fête des mères, car j’ai beaucoup de mal à en connaître la date. Grâce aux réseaux sociaux je reste en contact avec des amis du monde entier. Et j’ai l’impression que l’on célèbre la fête des mères pendant tout le printemps, juste un pays à la fois, chacun son week-end. Je ne sais pas ce qu’il en est exactement, mais j’adore l’idée que cette saison de renouveau soit un moment qui invite les mères à prendre soin d’elle."

Depuis que vous voyagez avec vos enfants, quel a été le moment le plus compliqué ?

"Le plus horrible même, avec la chance d’être super bien entouré et que finalement il n’y avait rien de grave. Nine a fait une chute et s’est mise à saigner abondamment au niveau du front. C’était très impressionnant et nous avons donc eu l’occasion de tester le service des urgences en Belgique."

Et le plus joyeux ?

"Plusieurs images me viennent à l’esprit. Les 2 ans de Nine en Grèce, un échange complice avec une petite japonaise quand elle avait 9 mois, sa fierté en atteignant seule le sommet de la tour d’Utrecht (plus de 400 marches)..."

Avez-vous un conseil à donner à des voyageurs qui vont bientôt devenir parents ?

"Question difficile. Je suis bavarde et c’est une question que l’on m’a beaucoup posé. Du coup, j’ai écrit tout un livre de conseils sur les voyages avec bébé dont la présentation complète est ici : Voyager avec un bébé. J’anime même des rencontres sur le même thème. Cependant pour bien commencer, je vous dirais simplement : osez voyager avec bébé dans les destinations que vous appréciez avant d’être parent. Tout est possible, il suffit juste de savoir faire preuve d’imagination."

Merci à Tiphanya pour cette participation.